Ban Ki-moon exprime son indignation face aux carnages perpétrés à Bagdad

19 avril 2007

Le Secrétaire général a exprimé « son indignation face à l&#39échelle du massacre inhumain de civils innocents qui se déroule presque quotidiennement en Iraq », a rapporté aujourd&#39hui sa porte-parole, Michèle Montas.

Ban Ki-moon a evoqué « l'horrible carnage d'hier » qui a fait presque 200 morts et ceux d'aujourd'hui, qui ne font que « souligner davantage cette préoccupation ».

« Face à ces nouvelles provocations, le Secrétaire général exprime sa solidarité avec le peuple iraquien et appelle toutes les communautés du pays à faire preuve du maximum de retenue », a dit la porte-parole.

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Ashraf Qazi avait auparavant condamné « la récente série d'attentats qui ont frappé hier et aujourd'hui les quartiers de Sadr City, Al-Sadriyah, Al-Saydiyah et Al Karradah à Bagdad, qui ont fait plus de 500 morts parmi la population civile innocente ».

« Ces crimes horribles sont des meurtres de masse prémédités qui visent à briser les perspectives de coexistence pacifique à long terme entre les différentes communautés iraquiennes », a dénoncé Ashraf Qazi dans un communiqué publié par la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI) à Bagdad.

Ashraf Qazi a une fois de plus appelé « tous les Iraquiens » à résister à cette poussée vers l'abyme d'un sectarisme désastreux.

Le Représentant spécial a appelé les autorités iraquiennes à rechercher activement les auteurs de ces crimes atroces et à les traduire en justice.

Il a « imploré tous les dirigeants politiques et les chefs religieux, tribaux et civils à mobiliser toutes les ressources nécessaires pour mettre fin à la violence » - les appelant également à « se montrer à la hauteur de leurs responsabilités ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.