Ban Ki-moon appelle à la libération immédiate d&#39Alan Johnston, enlevé à Gaza il y a un mois

12 avril 2007

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a déclaré aujourd&#39hui à la presse 'suivre de près' les nouvelles concernant l&#39enlèvement à Gaza du journaliste de la BBC Alan Johnston, par des militants palestiniens, se disant 'profondément préoccupé'.

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a déclaré aujourd'hui à la presse « suivre de près » les nouvelles concernant l'enlèvement à Gaza du journaliste de la BBC Alan Johnston, par des militants palestiniens, se disant « profondément préoccupé ».

Le Secrétaire général a ajouté que les auteurs de l'enlèvement devraient le libérer « immédiatement et sans conditions ».

« La liberté de la presse et la liberté de couvrir telle ou telle situation doit être protégée par principe », a dit le Secrétaire général, qui a rappelé que les reportages d'Alan Johnston sur les questions palestiniennes lui avaient valu une grande renommée dans le monde entier.

« Je ferai ce que je peux en ma capacité de Secrétaire général », a ajouté Ban Ki-moon.

Le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Koïchiro Matsuura, avait lancé un message similaire le 3 avril dernier en faveur du journaliste enlevé à Gaza le 12 mars dernier.

L'UNESCO rappelait qu'Alan Johnston, correspondant depuis plus de trois ans de la radio-télévision publique British Broadcasting Corporation (BBC) à Gaza, a été enlevé le 12 mars près de son bureau alors qu'il revenait d'Erez, un point de passage entre la bande de Gaza et Israël. « D'après Reporters sans Frontières, quatorze journalistes étrangers ont été enlevés dans la bande de Gaza depuis août 2005. Selon l'ONG, aucun des ravisseurs n'a été appréhendé ou poursuivi en justice », indique l'agence des Nations Unies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.