Haïti : plus de 400 membres de gangs ont été arrêtés depuis le début de l&#39année

27 mars 2007

Les opérations anti-gangs menées depuis le début de l&#39année par la Police nationale haïtienne avec le soutien policier et militaire des Nations Unies ont permis l&#39arrestation de plus de 400 personnes, rapporte aujourd&#39hui la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Les opérations anti-gangs menées depuis le début de l'année par la Police nationale haïtienne avec le soutien policier et militaire des Nations Unies ont permis l'arrestation de plus de 400 personnes, rapporte aujourd'hui la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

« La population locale a joué un rôle vital dans plusieurs de ces arrestations en fournissant des informations sur les lieux occupés par des membres de gang à la police haïtienne et à la police des Nations Unies par le biais de lignes téléphoniques confidentielles », a signalé un porte-parole adjoint du Secrétaire général lors de son point presse quotidien au siège de l'ONU, à New York.

« La police haïtienne et les casques bleus poursuivent leurs opérations dans tout le pays afin d'appréhender les dirigeants de ces gangs et leurs membres qui sont toujours en liberté, et de confisquer les armes et les munitions illégales », a-t-il rappelé.

Le 15 février dernier, le Conseil de sécurité a prorogé pour huit mois le mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), en lui demandant de mettre l'accent sur le désarmement et l'assistance dans la lutte contre la pauvreté (dépêche du 15.02.2007).

Présente depuis 1993 en Haïti, l'ONU a intensifié ces derniers mois ses opérations pour rétablir la sécurité dans le pays, en particulier dans le quartier de Cité-Soleil, une zone de non-droit coincée entre la mer et le centre ville de la capitale haïtienne, Port-au-Prince, célèbre pour son insécurité et où vivent quelques 300.000 personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.