Des progrès sont possibles et nécessaires au Moyen-Orient, affirme Ban Ki-moon à Jérusalem

27 mars 2007

« Je suis convaincu que des progrès sont possibles et nécessaires dans les prochaines semaines et les prochains mois », a déclaré aujourd&#39hui le Secrétaire général lors d&#39une conférence de presse à Jérusalem, avant son départ pour la capitale saoudienne Riyad.

Ban Ki-moon a rencontré aujourd'hui le personnel des Nations Unies à Jérusalem, a rapporté un porte-parole du Secrétaire général à New York.

« A son départ d'Israël, il s'est rendu en Jordanie où il a rencontré le roi Abdallah avec qui il a abordé ses récentes visites dans le cadre de sa tournée au Moyen-Orient, en particulier sur le nouvel élan pour la paix entre Israéliens et Palestiniens », a-t-il ajouté.

Hier, lors d'une conférence de presse à Tel Aviv, le Secrétaire général a rappelé qu'il avait visité la Cisjordanie et Jérusalem-Est.

« Ayant visité certaines parties d'Israël par hélicoptère aujourd'hui, je comprends mieux les contraintes sécuritaires auxquelles fait face Israël. Mais parallèlement je suis profondément troublé par le réseau de postes de contrôle, la croissance de la construction de colonies et la barrière qui empiète sur les terres palestiniennes », a déclaré Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général a souligné qu'il n'avait pas de doutes sur le fait que président Mahmoud Abbas était un « véritable partenaire pour la paix ». « Israël aussi veut la paix et la sécurité et je sais que le Premier ministre Ehoud Olmert est prêt à prendre des décisions difficiles s'il reçoit une véritable offre de paix, et la prise en compte de la situation sécuritaire doit faire partie intégrante de tout processus de paix », a-t-il rappelé.

Il a aussi souligné la « relance de l'engagement international » et « le nouveau dynamisme au sein du monde arabe » avec la discussion d'un nouveau projet d'initiative de paix arabe, « qui offre la pleine normalisation des relations avec Israël si l'occupation de 1967 prend fin et si une solution peut être trouvée à la question des réfugiés ».

Ban Ki-moon est arrivé à Riyad où il prendra demain la parole au sommet de la Ligue des Etats arabes.

Il devait s'entretenir, lors de consultations bilatérales, avec le président Bashar al-Assad, de la Syrie et le roi Abdallah d'Arabie saoudite.

Ban Ki-moon a commencé sa tournée au Moyen-Orient, la première en qualité de Secrétaire général de l'ONU, par une visite surprise à Bagdad avant de se rendre au Caire.

« Ma première visite au Caire, à Bagdad et en Israël m'a été très utile pour mieux comprendre les situations sécuritaires, les visions et les préoccupations des pays de la région », a-t-il affirmé hier.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.