Statut du Kosovo : l&#39Envoyé de l&#39ONU présentera un projet 'révisé'

2 mars 2007

Le blocage des délégations de Belgrade et de Pristina après un cycle de consultations sur le projet de Pacte global sur le statut du Kosovo conduira l&#39Envoyé spécial de l&#39ONU, Martti Ahtisaari, à en proposer la semaine prochaine une version révisée.

« Au cours de cette semaine, les délégations ont eu des discussions approfondies sur tous les aspects du Pacte global, y compris ses 12 annexes », indique un communiqué publié aujourd'hui à Vienne.

L'Envoyé spécial du Secrétaire général pour le processus de paix au Kosovo avait présenté le 2 février dernier aux deux parties son projet concernant la province serbe administrée par l'ONU depuis 1999 (dépêche du 02.02.2007).

« Les discussions ont confirmé que les parties restaient sur des positions diamétralement opposées sur le statut du Kosovo », affirme le communiqué du Bureau de Martti Ahtisaari.

« Les parties continuent aussi de s'opposer sur des dispositions clefs de l'Accord, dont la constitution, la décentralisation et l'héritage religieux et culturel ».

L'Envoyé spécial va à présent examiner les positions des parties et préparer un projet révisé qui sera publié la semaine prochaine.

Les parties ont été invitées à participer à une réunion de haut niveau à Vienne le 10 mars, aux côtés du Groupe de contact et des représentants de l'Union européenne, de l'OTAN et de la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK).

La MINUK annonçait par ailleurs aujourd'hui que le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Kosovo, Joachim Rücker avait participé avec le Premier ministre du Kosovo, Agim Ceku, à une réunion des ministres des Affaires étrangères du Processus de coopération d'Europe du Sud-Est.

« Cette réunion a été une occasion importante pour tous les participants, dont le Kosovo, de confirmer leur engagement à renforcer la coopération et les institutions régionales », affirme un communiqué publié à Pristina.

Le projet de Pacte prévoit notamment que le Kosovo aura le droit de négocier et conclure des accords internationaux, notamment le droit d'être membre d'organisations internationales.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.