L&#39UNRWA demande 26 millions de dollars pour un camp de réfugiés palestiniens en Syrie

28 février 2007

L&#39Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a lancé aujourd&#39hui un appel de 26 millions de dollars pour réhabiliter le camp de réfugiés de Neirab, en Syrie, où vivent plus de 18.000 palestiniens.

« Le projet de Neirab est un prototype qui permettra aux Palestiniens de sécuriser leurs moyens de subsistance, de répondre à leurs besoins et à leurs préoccupations », a affirmé la Commissaire générale de l'Office, Karen Koning AbuZayd, dans un communiqué publié depuis Amman.

Le camp de Neirab qui se trouve à proximité de la ville d'Alep, en Syrie, hébergeait à l'origine des troupes pendant la Seconde guerre mondiale. Six décennies plus tard, des réfugiés palestiniens y vivent encore dans les baraquements de l'époque et il n'a depuis été procédé à aucune rénovation ou nouvelle construction visant à l'adapter à l'augmentation de la population qui y a trouvé refuge.

« Cette situation a conduit à une surpopulation et à des constructions peu sûres qui posent des risques à la fois de santé et de sécurité », précise le communiqué.

En 2003, l'UNRWA a entamé un projet de relogement de 300 familles de Neirab vers de nouvelles maisons construites sur des terres rendues disponibles par le gouvernement syrien dans le camp voisin d'Ein Al-Tal.

Cette opération constituait la Phase I du projet mais les conditions de vie dans le camp de Neirab nécessitaient encore d'être améliorées.

Dans sa deuxième phase, le projet prévoit de reconstruire le camp et d'accroître ses capacités de logement et ses installations communes.

« Il s'agit d'un projet consultatif où les réfugiés ont établi leurs priorités concernant le développement de leur environnement », a souligné le Directeur des affaires de l'UNRWA en Syrie, Panos Moumtzis.

Les réfugiés ont surtout demandé l'amélioration des installations d'éducation et de santé. Ils souhaiteraient également des espaces publics ouverts, des infrastructures de loisirs et des garderies.

« Ce projet reflète la coopération entre la République arabe syrienne, l'UNRWA et les pays donateurs pour fournir de meilleurs services aux réfugiés palestiniens », indique le communiqué qui précise que le gouvernement syrien en est le principal soutien de avec une contribution de 6,5 millions de dollars.

La Commissaire générale de l'Office a exhorté les donateurs à eux-aussi soutenir la Phase II du projet.

« Votre réponse généreuse à cet appel sera profondément apprécié par les réfugiés, pas seulement en Syrie mais aussi dans d'autres zones d'opérations », a assuré Karen Koning AbuZayd.

L'UNRWA s'occupe de plus de quatre millions de Palestiniens recensés dans la bande de Gaza, la Cisjordanie, la Jordanie, le Liban et la Syrie. Dans ce dernier pays, il fournit une assistance humanitaire et de développement à plus de 430 000 personnes, dont 30 000 vivent dans la région d'Alep.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.