Le PAM envisage l&#39arrêt de plusieurs opérations en Zambie par manque de fonds

27 février 2007

Le Programme alimentaire mondial (PAM) se prépare actuellement à interrompre plusieurs opérations de distribution de rations alimentaires à environ 500 000 personnes parmi les plus vulnérables de Zambie en raison d&#39un manque critique de fonds.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) se prépare actuellement à interrompre plusieurs opérations de distribution de rations alimentaires à environ 500 000 personnes parmi les plus vulnérables de Zambie en raison d'un manque critique de fonds.

« Nos ressources s'épuisent rapidement et en mars ou en avril, nous serons obligés d'arrêter la distribution alimentaire à de nombreuses personnes qui figurent parmi les plus désavantagées de Zambie, tels que les orphelins ou les malades du sida sous traitement », a prévenu David Stevenson, Directeur du PAM dans le pays, dans un communiqué publié depuis Lusaka.

« Des dizaines de milliers de Zambiens sont aujourd'hui en meilleure santé et plus productifs grâce à notre aide alimentaire mais sans une assistance continue, leurs vies et leurs moyens de subsistance seront une nouvelle fois menacés », a-t-il ajouté.

Le PAM estime qu'il a besoin de 29 millions de dollars pour financer ses opérations dans tout le pays jusqu'à la fin 2007. Les réserves alimentaires s'amenuisant, il a déjà commencé à réduire les rations et envisage maintenant des coupes drastiques.

Cette situation intervient alors que les inondations en Zambie sont susceptibles d'augmenter le nombre de personnes nécessitant une aide alimentaire. Même si le gouvernement n'a pas lancé d'appel à l'aide formel pour ces inondations, le Vice-Président zambien a demandé aux agences humanitaires d'essayer d'aider les populations touchées dans le cadre de leurs programmes existants.

Une mission d'évaluation de la vulnérabilité est actuellement en cours pour établir l'ampleur des inondations et de leurs conséquences sur la population.

« Le PAM s'est engagé à aider les Zambiens touchés par des catastrophes naturelles mais nos ressources ne nous suffisent pas pour financer nos programmes actuels, à plus forte raison avec les besoins en augmentation apparus avec les victimes des inondations », a souligné David Stevenson.

Sans de nouvelles contributions, le PAM cessera de distribuer quotidiennement les repas dans les écoles à plus de 100 000 orphelins et autres enfants vulnérables, ainsi que de fournir de la nourriture à 130 000 foyers dont les piliers sont des enfants, des veuves ou des grands-parents.

Il se verra également contraint d'interrompre en avril l'assistance alimentaire à destination de 6 000 malades du VIH/sida sous traitement, ainsi qu'à 9 500 personnes touchées par des maladies chroniques.

« Il est bouleversant qu'une aide alimentaire essentielle pour ces personnes doive peut-être être coupée juste quand tant de mesures sont prises par le gouvernement et par d'autres acteurs pour combattre la pandémie », a dit le Directeur du PAM en Zambie.

« Avec des fonds supplémentaires, le PAM pourra continuer à soutenir de milliers de malades sous traitement en leur fournissant, ainsi qu'à leurs familles, une chance d'avoir un avenir en meilleure santé et plus joyeux », a-t-il conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.