Jean-Marie Guéhenno plaide pour le renforcement des capacités militaires des Nations Unies

26 février 2007

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l&#39ONU, Jean-Marie Guéhenno, a plaidé aujourd&#39hui devant le Comité spécial des opérations de maintien de la paix, qui s&#39ouvrait à New York, pour le renforcement des effectifs militaires des Nations Unies et l&#39établissement d&#39une &#39doctrine&#39 militaire uniforme dans ce domaine.

« Si nous voulons répondre aux besoins actuels, et répondre aux nouveaux besoins qui apparaîtront en 2007, il faut d'urgence renforcer les capacités de planification et de gestion ainsi que les capacités opérationnelles de tout l'éventail du maintien de la paix », a déclaré Jean-Marie Guéhenno.

Le nombre de soldats de la paix déployés à travers le monde s'élève quasiment à 100 000 et le budget des Nations Unies alloué au maintien de la paix atteint désormais près de 6 milliards de dollars par an, a-t-il rappelé.

Le Secrétaire général vient de proposer le déploiement de près de 10.000 casques bleus supplémentaires au Tchad, tandis que les quelque 11.000 prévus pour le Darfour ne sont toujours pas mobilisés (dépêche du 23.02.07).

« La gestion au Siège de tous les aspects militaires liés au maintien de la paix est une tâche gigantesque qui, à mon sens, exige que le Conseiller militaire se voie attribuer le poste de Sous-Secrétaire général », a poursuivi Jean-Marie Guéhenno.

S'agissant de la restructuration des capacités militaires au Siège, le Secrétaire général adjoint a souhaité que le nombre de policiers au Siège de l'ONU soit augmenté.

C'est en ce sens qu'il a proposé que soit renforcé la Division de la police, et ce, parallèlement à l'élargissement de la force de police permanente de l'ONU.

Le Secrétaire général adjoint a enfin à nouveau défendu les propositions du Secrétaire général en vue de créer un nouveau 'Département de l'Appui logistique' séparé de l'organisation et du commandement proprement dit, qui appartiendrait au Département des opérations de maintien de la paix de l'ONU (DPKO selon l'acronyme anglais) (dépêche du 5.02.07).

Il a insisté notamment sur la création d'une « équipe opérationnelle intégrée », qui permettra de « lier les deux départements à tous les niveaux », ainsi que de « règles communes ».

Enfin, « les structures des missions sur le terrain seront davantage intégrées grâce à une chaîne de commandement renforcée sous l'autorité du chef de la Mission », a-t-il expliqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.