Le Secrétaire général encourage les efforts visant à interdire les armes à sous-munition

26 février 2007

Le Secrétaire général a salué vendredi une déclaration d&#39un groupe d&#39Etats souhaitant interdire les armes à sous-munition d&#39ici à 2008, se félicitant de tout progrès « visant à réduire et, à terme, éliminer les terribles conséquences humanitaires de ces armes ».

Ban Ki-moon s'est déclaré « encouragé par la Déclaration signée par un groupe d'États participant à la Conférence d'Oslo sur les armes à sous-munitions, qui envisage d'ici à 2008 la conclusion d'un nouvel accord » interdisant ces armes qui « causent un préjudice inacceptable aux civils ».

« Le processus d'Oslo vient s'ajouter aux intenses efforts en cours pour traiter de l'impact cruel de ces armes sur les civils, dans le cadre du vaste forum multilatéral des États parties à la Convention sur les armes inhumaines. Ce forum examinera sous peu la fiabilité et les caractéristiques techniques et de conception des armes à sous-munitions afin d'en réduire l'impact humanitaire », rappelle le Secrétaire général dans un message transmis pas sa porte-parole.

« Ces deux processus ont le même objectif humanitaire. Dans ces circonstances, ils ne doivent pas être considérés comme étant en compétition, mais comme des instruments complémentaires se renforçant mutuellement », souligne le Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.