PAM : un cyclone menace le Mozambique, déjà fragilisé par de graves inondations

22 février 2007

Le Programme alimentaire mondial (PAM) intensifie ses efforts pour acquérir de l&#39aide alimentaire à destination des 120 000 personnes victimes des inondations dans le centre du Mozambique alors qu&#39un cyclone a touché la ville côtière de Vilanculos.

« Selon le centre météorologique sud-africain, le cyclone Favio a arraché les toits de la plupart des maisons, y compris ceux de l'hôpital et du siège local de la Croix Rouge », indique un communiqué publié depuis Johannesburg.

Il devrait atteindre la province d'Inhambane dans le sud du pays mercredi prochain au plus tard, s'il conserve sa trajectoire actuelle. Le PAM surveille attentivement cette dernière.

« Le Mozambique se débat simultanément avec les inondations, la sécheresse et les cyclones à la même période de l'année, presque tous les ans », a souligné Amin Abdulla, Directeur régional du PAM pour l'Afrique australe. « C'est pourquoi la communauté internationale ne peut pas se permettre de négliger un seul domaine d'assistance ».

« L'aide alimentaire est une réponse extrêmement rapide à ce type de crises et a fait la preuve à chaque fois de sa grande efficacité », a-t-il ajouté, rappelant que le PAM favorisait l'achat de produits locaux « s'ils sont disponibles, compétitifs, et si leur acquisition n'entraîne pas une hausse des prix ».

Le PAM estime qu'il a besoin de 12 millions de dollars pour acheter de la nourriture à destination de plus de 900 000 personnes jusqu'à la fin de l'année.

Les Nations Unies vont lancer un appel international dans les prochains jours pour le financement d'une large opération de secours humanitaire au Mozambique, où l'on estime que 285 000 personnes sont touchées par de graves inondations (dépêche du 09.02.2007), alors que la fin de la saison des pluies n'est pas attendue avant un mois.

Les niveaux d'eau dans le centre du pays sont déjà plus hauts qu'ils ne l'étaient en 2001, quand le pays avait été ravagé par les inondations.

Ces six dernières années, le PAM a consacré plus de 20 millions de dollars au Mozambique à l'achat de nourriture à destination des personnes touchées par le virus du VIH/sida et pour répondre à l'insécurité alimentaire causée par de mauvaises récoltes ou des catastrophes naturelles.

L'organisation a dépensé la somme record de 7,4 millions de dollars en achats locaux l'année dernière dans le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.