RDC : la MONUC salue la condamnation des assassins de deux observateurs de l&#39ONU

20 février 2007

La Mission de l&#39ONU en République démocratique du Congo (RDC) a salué aujourd&#39hui la sentence à perpétuité prononcée à l&#39encontre de quatre des sept accusés dans le procès sur l&#39assassinat de deux de ses Observateurs militaires à Mongbwalu, en Ituri, en 2003.

Le Tribunal militaire de garnison de Bunia a condamné ces individus pour crimes de guerre. Deux autres accusés ont également été condamnés à 20 et 10 ans lors de ce procès, indique un communiqué de la MONUC publié aujourd'hui à Kinshasa.

« La MONUC salue cette décision, qui va dans le sens de la lutte contre l'impunité en RDC et renforce le Statut de Rome et de la Cour pénale internationale (CPI) », affirme le communiqué.

Au cours de la même audience, le Tribunal a par ailleurs condamné à perpétuité treize personnes sur les quinze accusées de massacres des populations civiles entre août et novembre 2006 à Bavi, situé à une quarantaine de kilomètres au sud de Bunia, toujours en Ituri.

Ces massacres ont été perpétrés par des éléments de la 1ère Brigade intégrée des Forces Armées de la RDC (FARDC), précise la MONUC qui indique que parmi ces personnes, figure le Commandant du bataillon d'intervention des FARDC à Bavi. Le Commandant adjoint a quant à lui, été condamné à 180 jours de prison.

« Ces décisions de justice constituent une avancée remarquable dans la lutte contre l'impunité, qui ne doit pas cependant faire oublier que beaucoup reste encore à faire dans ce domaine en République démocratique du Congo », a dit la Mission de l'ONU.

La MONUC espère que les nouvelles autorités congolaises vont poursuivre la nécessaire réforme des services de sécurité, une des conditions nécessaires à la lutte contre l'impunité en RDC.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.