Maria Sharapova, nouvelle Ambassadrice du PNUD

14 février 2007

« C&#39est l&#39un des contrats dont je suis la plus fière », a déclaré aujourd&#39hui au siège de l&#39&#39ONU la joueuse de tennis russe, Maria Sharapova, en devenant Ambassadrice itinérante du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

« Je ne peux pas vous dire à quel point je suis honorée et nerveuse », a souligné la championne qui contribuera en particulier aux projets du PNUD en faveur de Tchernobyl et de sa région.

« Tchernobyl a laissé une marque profonde dans mon coeur », a-t-elle ajouté. Née le 19 avril 1987, soit un an après la catastrophe de Tchernobyl, Maria Sharapova a raconté que ses parents avaient déménagé de la Sibérie voisine alors qu'elle avait deux ans par peur des radiations.

« La première étape de mon engagement est de faire prendre conscience de l'impact de Tchernobyl et de donner des raisons d'espérer à ceux qui en ont été victimes en faisant part de certaines solutions qui existent », a-t-elle déclaré.

En outre, la joueuse, actuellement numéro un mondiale, a fait un don de 100.000 dollars pour les projets du PNUD autour de Tchernobyl. Ils serviront à financer des ordinateurs, des équipements sportifs et hospitaliers, a-t-elle assuré.

« Maria Sharapova a fait preuve d'excellence dans le tennis, elle fera preuve de la même excellence dans la lutte pour le développement », a estimé pour sa part Ad Melkert, Administrateur associé du PNUD.

« Cette nomination ne fait que rajouter à notre détermination à lutter contre la pauvreté », a-t-il ajouté. « Nous avons besoin d'unir tous nos alliés si nous voulons progresser vers les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), notamment des gens comme Maria Sharapova », a insisté Ad Melkert.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.