Commémoration de l&#39assassinat de Rafic Hariri : l&#39ONU déterminée à aider à découvrir la vérité

14 février 2007

Marquant les deux ans écoulés depuis l&#39assassinat de l&#39ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri, le Secrétaire général a réaffirmé la détermination des Nations Unies à aider le pays à découvrir la vérité et à traduire en justice les auteurs de cet « acte méprisable ».

« A ce moment critique pour le Liban, et en hommage aux autres vies perdues, il est important que toutes les parties reprennent le dialogue et recherchent la réconciliation, l'unité nationale et la stabilité pour lesquelles a travaillé Rafic Hariri au cours de sa vie », a dit le Secrétaire général Ban Ki-moon dans un message transmis pas sa porte-parole.

Vingt-deux autres personnes sont mortes dans l'attentat qui visait le convoi de Rafic Hariri, le14 février 2005 à Beyrouth (dépêche du 14.02.07).

Depuis, une quinzaine d'autres attentats ont visé d'autres personnalités libanaises opposées à la Syrie, y compris hier encore dans le fief de la famille Gemayel. Cet attentat a été condamné par le Secrétaire général et par le Conseil de sécurité (voir le communiqué de presse de l'ONU).

L'ONU a signé récemment un accord avec le gouvernement libanais concernant l'établissement d'un Tribunal spécial pour le Liban visant à juger les auteurs de ces attentats (dépêche du 6.02.07).

La décision du Premier ministre Siniora de soutenir ce projet, qui serait la suite logique de la Commission d'enquête internationale mise en place par le Conseil de sécurité, a conduit les partisans du Hezbollah et les éléments pro-syriens du gouvernement libanais à démissionner et à contester sa légitimité.

Selon les informations parues dans la presse, des dizaines de milliers de Libanais se sont rendus dans les rues de Beyrouth aujourd'hui pour marquer la commémoration de l'assassinat de Rafic Hariri.

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.