Corée du Nord : le Secrétaire général salue l&#39accord sur la dénucléarisation

13 février 2007

Le Secrétaire général de l&#39ONU, Ban Ki-moon, s&#39est vivement félicité aujourd&#39hui de l&#39accord conclu lors des pourparlers à six à Beijing, qui porte sur les mesures préliminaires pour la mise en oeuvre de la Déclaration commune de 2005 sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Le Secrétaire général s'est déclaré « encouragé par le fait que cet effort constructif de la communauté internationale pourrait en définitive renforcer le régime international de non-prolifération et contribuer à instaurer durablement la paix, la sécurité et la prospérité dans la région », indique un message transmis par sa porte-parole.

« Cet accord représente la première étape concrète vers l'établissement d'une zone dénucléarisée dans la péninsule », a dit Ban Ki-moon, qui a été ministre des Affaires étrangères de la Corée du Sud avant d'être choisi comme Secrétaire général de l'ONU.

Le Secrétaire général s'est félicité de l'engagement de toutes les parties à avancer rapidement.

« La création à brève échéance des cinq groupes de travail devrait permettre aux participants d'aborder un vaste éventail de questions régionales de façon globale », a estimé Ban Ki-moon, qui a encouragé les parties à garder l'élan acquis.

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) avait accepté le 31 octobre 2006 de revenir à la table des négociations pour discuter de son programme nucléaire, plus d'un an après l'avoir quittée et trois semaines après avoir procédé à son premier essai atomique.

Les pourparlers à six, engagés en 2003, visent à convaincre le régime communiste nord-coréen d'abandonner ses ambitions nucléaires (dépêche du 20.09.05).

Le Conseil de sécurité a voté le 14 octobre la résolution 1718 imposant des sanctions ainsi que des restrictions en matière d'armement à la Corée du Nord, après son essai nucléaire (dépêche du 15.10.06).

Les Nord-coréens ont mené le 9 octobre un essai nucléaire souterrain, en dépit des avertissements du Conseil de sécurité exprimés dans une déclaration présidentielle.

Le Conseil avait déjà adopté à l'unanimité, le 15 juillet, la résolution 1695 condamnant les tirs de missile balistiques menés par la Corée du Nord et imposant des sanctions sur son programme de missiles (dépêche du 15.07.06).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.