La FINUL réunit Libanais et Israéliens après l&#39incident de Maroun Al Ras

12 février 2007

Le Commandant de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le major-général Claude Graziano, de l&#39Italie, a présidé aujourd&#39hui sa première réunion tripartite avec des officiers des armées libanaise et israélienne, après les échanges de tir du 7 février dernier dans la région de Maroun Al Ras.

Le Commandant de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le major-général Claude Graziano, de l'Italie, a présidé aujourd'hui sa première réunion tripartite avec des officiers des armées libanaise et israélienne, après les échanges de tir du 7 février dernier dans la région de Maroun Al Ras.

« Je considère que ces réunions sont extrêmement importantes et qu'elles sont le mécanisme approprié pour aborder les préoccupations des parties et éviter les incompréhensions », a-t-il déclaré.

Le Commandant de la Force des Nations Unies a indiqué que « la réunion d'aujourd'hui s'est concentrée sur les moyens d'améliorer les liaisons et la coordination entre la FINUL et les Forces armées libanaises (FAL) et les Forces de défense d'Israël (FDI), afin d'empêcher que de tels évènements ne se reproduisent ».

Les deux parties ont convenu de la nécessité de cette amélioration. Elles ont également évoqué la question de la partie nord de Ghajar, dans le but de parvenir à un retrait total des forces israéliennes de cette zone vers le sud de la Ligne Bleue, conformément à la résolution 1701 (2006) de 2006.

Le 7 février dernier, des échanges de tirs avaient eu lieu entre les Forces armées libanaises et les Forces de défense d'Israël à travers cette Ligne, dans la région de Maroun Al Ras.

« L'échange de tirs a été ouvert en premier par l'armée libanaise, après qu'un bulldozer de l'armée israélienne est passé derrière la barrière technique, apparemment pour enlever les mines de la zone située entre la barrière technique et la Ligne bleue », avait précisé la Force intérimaire des Nations Unies au Liban dans un communiqué (dépêche du 8.02.2006).

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, avait encouragé les parties à recourir au mécanisme de coordination tripartite afin d'éviter des incidents similaires à l'avenir.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.