Seul un Tribunal spécial pourra mettre fin à l&#39impunité au Liban, déclare Amine Gemayel à l&#39ONU

9 février 2007

« C&#39est la vérité que nous cherchons, pas la vengeance », a assuré aujourd&#39hui à New York, Amine Gemayel, ancien Président libanais et père de Pierre Gemayel, assassiné à Beyrouth en novembre dernier, défendant la mise en place du Tribunal spécial pour le Liban.

« Le Parlement démocratiquement élu, institution légitime, a approuvé à une large majorité l'instauration d'un Tribunal international. Il représente la volonté et le consentement du peuple libanais », a-t-il plaidé lors d'une conférence de presse au siège des Nations Unies.

imageRetransmission[23mins]

Affirmant qu' « aucun autre pays de la région n'avait connu autant d'assassinats politiques non élucidés », Amine Gemayel, qui a dirigé le Liban de 1982 à 1988, a estimé que « la fin de l'impunité pourrait contribuer à la consolidation de l'état de droit et prévenir de nouveaux meurtres politiques ».

« Si nous voulons préserver la démocratie au Liban, il faut découvrir la vérité sur tous ces assassinats », a-t-il dit.

« Il est essentiel pour le pays et pour la sécurité de la région que le Tribunal soit instauré », a-t-il insisté, assurant que le gouvernement et la majorité parlementaire font tout ce qu'ils peuvent pour poursuivre le processus constitutionnel qui permettra de mettre en place la juridiction.

Amine Gemayel, qui a passé dix ans en exil à Paris entre 1990 et 2000, a déclaré que « ce sont les interférences extérieures qui empêchent le Liban d'améliorer son système démocratique ».

« Le Liban doit être protégé pour ne plus être le théâtre du conflit dans la région », a-t-il enfin souligné, estimant que « la paix au Liban était la première étape de la paix dans toute la région ».

L'ONU a signé cette semaine un accord avec le Liban concernant l'établissement d'un Tribunal spécial pour le Liban visant à juger les auteurs de l'attentat qui a causé la mort de l'ex-Premier ministre libanais Rafic Hariri ainsi que d'une quinzaine d'autres attentats depuis 2004 dans le pays (dépêche du 6.02.07).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.