L&#39OMS et l&#39ONUSIDA annoncent l&#39arrêt des tests cliniques d&#39un gel censé protéger du sida

1 février 2007

Les tests cliniques d&#39un gel microbicide censé protéger les femmes du sida ont été stoppés après avoir démontré que celles qui l&#39utilisaient étaient davantage susceptibles d&#39être infectées par le virus, ont annoncé hier l&#39Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Programme commun des Nations Unies sur le sida (ONUSIDA).

Les tests cliniques de phase III, les derniers avant l'homologation d'un médicament, ont révélé « un nombre plus élevé d'infections par le VIH dans le groupe de femmes qui utilisait le principe actif que dans le groupe qui utilisait un placebo », ont indiqué l'OMS et l'ONUSIDA, dans un communiqué publié hier à Genève.

« C'est très décevant et c'est un revers inattendu dans la recherche d'un microbicide sûr et efficace qui puisse être utilisé par les femmes elles-mêmes pour se protéger contre une infection par le VIH », déplorent les agences.

L'étude a été menée au Bénin, en Inde, en Afrique du Sud et en Ouganda par le groupe Conrad. Les tests menés au Nigéria par « Family Health International » ont aussi été stoppés par mesure de précaution, précise le communiqué.

Le gel, à base de sulfate de cellulose, a été mis au point par le laboratoire canadien Polydex Pharmaceuticals. Il avait été testé auparavant depuis plusieurs années sur des animaux et également sur des volontaires hommes et femmes aux États-Unis et en Europe.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.