Ban Ki-moon en visite à Nairobi

30 janvier 2007

Après Addis-Abeba où il a participé au sommet de l&#39Union africaine (UA), le Secrétaire général est arrivé aujourd&#39hui à Nairobi où il a visité Kibera, l&#39un des plus grands bidonvilles africains, a indiqué sa porte-parole.

A Soweto Est, l'un des quartiers du bidonville de Kibera, Ban Ki-moon a affirmé qu'il se sentait « très humble » face à ce qu'il avait vu et promis qu'il travaillerait pour améliorer les conditions de vie de la population, a rapporté Michèle Montas, sa porte-parole, lors de son point de presse, au siège de l'ONU à New York.

Nairobi constitue la quatrième étape de la tournée du Secrétaire général en Afrique. Après Kinshasa et Brazzaville, il s'est rendu à Addis-Abeba pour le sommet de l'UA. En marge du sommet, il a rencontré le président Omar el-Béchir et plusieurs dirigeants africains.

Dans une conférence de presse donnée aujourd'hui, il a affirmé que sa visite à Addis–Abeba au cours du premier mois de son mandat était « le signe fort d'un partenariat qui allait croissant entre les Nations Unies et l'Union africaine » et démontrait « sa volonté de mettre l'Afrique au c?ur de ses priorités ».

Sur la question du Darfour, Ban Ki-moon a salué le fait que le président Omar el-Béchir ait accepté une mission conjointe ONU-UA à Khartoum et au Darfour au début du mois de février.

Il a aussi ajouté qu'il avait exhorté le président soudanais ainsi que toutes les parties à cesser les hostilités, condition indispensable à la reprise du processus politique et à la reprise des activités humanitaires.

« On ne peut pas perdre de temps », a-t-il affirmé. « La population du Darfour a déjà attendu trop longtemps. C'est inacceptable », a-t-il ajouté.

Dans un discours prononcé hier au sommet de l'UA, le Secrétaire général avait exhorté le gouvernement soudanais et les milices à mettre fin aux violences et aux bombardements dans la région du Darfour.

Il avait aussi appelé à la relance du processus politique et au déploiement « urgent » d'une force « Nations Unies-Union africaine » sur le terrain (dépêche du 29.01.07).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.