L&#39ONU marque la mémoire des victimes de l&#39Holocauste

29 janvier 2007

Pour la deuxième année consécutive, les Nations Unies ont commémoré aujourd&#39hui le souvenir des victimes de l&#39Holocauste, au cours d&#39une cérémonie officielle à l&#39Assemblée générale qui s&#39est ouverte par un message du Secrétaire général, qui a rappelé la nécessité du travail de mémoire qui joue « un rôle vital dans nos efforts visant à barrer la route à la cruauté humaine ».

Pour la deuxième année consécutive, les Nations Unies ont commémoré aujourd'hui le souvenir des victimes de l'Holocauste, au cours d'une cérémonie officielle à l'Assemblée générale qui s'est ouverte par un message du Secrétaire général, qui a rappelé la nécessité du travail de mémoire qui joue « un rôle vital dans nos efforts visant à barrer la route à la cruauté humaine ».

« La Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste est une journée durant laquelle nous devons réaffirmer notre attachement aux droits de l'homme, dont la cause a été brutalement profanée à Auschwitz et par des génocides et des atrocités perpétrés depuis », a déclaré le Secrétaire général dans un message vidéo diffusé à l'Assemblée générale, à l'occasion de la deuxième Journée internationale en mémoire des victimes de l'Holocauste.

imageRetransmission de la cérémonie[1h54mins]

« Nous ne devons pas également nous contenter du souvenir et faire en sorte que les nouvelles générations connaissent cet événement historique. Nous devons appliquer les leçons de l'Holocauste au monde d'aujourd'hui. Et nous devons mettre tout en ?uvre pour que tous les peuples puissent bénéficier des protections et des droits que l'ONU défend », a-t-il affirmé.

« En cette journée internationale, je réaffirme notre volonté ferme d'accomplir cette mission, et j'exhorte tous à se joindre à notre quête commune de dignité humaine », a-t-il ajouté.

Simone Veil, ancienne déportée française et présidente de la Fondation « Pour la Mémoire de la Shoah », Dan Gillerman, Représentant permanent d'Israël auprès des Nations Unies, et la présidente de l'Assemblée générale, Sheikha Haya Rashed Al Khalifa, ont également pris la parole.

Par la résolution intitulée « Mémoire de l'Holocauste », adoptée le 1er novembre 2005, l'Assemblée générale a décidé que les Nations Unies proclameraient tous les ans le 27 janvier, date d'anniversaire de la libération du camp de d'Auschwitz, la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste (dépêche du 01.11.05).

Dans cette même résolution, l'Assemblée a prié les États membres d'élaborer des programmes éducatifs qui graveront dans l'esprit des générations futures les enseignements de l'Holocauste afin d'aider à prévenir les actes de génocide.

L'Assemblée générale a également prié le Secrétaire général de mettre en place un programme de communication sur le thème « l'Holocauste et les Nations Unies » ainsi que des mesures visant à pousser la société civile à se mobiliser pour perpétuer la mémoire de l'Holocauste et en faire connaître les réalités, afin d'aider à empêcher que ne se reproduisent des actes de génocide

À l'occasion de la deuxième commémoration de la Journée internationale en mémoire des victimes de l'Holocauste, le département de l'information des Nations Unies a lancé aujourd'hui un site Internet de documentation à l'intention des enseignants et des États membres pour les aider dans l'organisation de programmes éducatifs sur la Shoah , indique un communiqué de l'ONU.

Ces « notes électroniques », accessibles à l'adresse suivante (www.un.org/holocaustremembrance), ont été préparées en collaboration avec l'Institut Yad Vashem de Jérusalem (www.yadvashem.org), la Shoah Foundation Institute for Visual History and Education de l'Université de Californie du Sud (www.usc.edu/vhi), ainsi que par le Mémorial de la Shoah à Paris (www.memorialdelashoah.org) qui a créé la partie francophone du site.

L'Assemblée générale a adopté vendredi par consensus une résolution condamnant « toute tentative de nier ou de minimiser l'Holocauste ».

Seule, la république islamique d'Iran s'est dissociée de ce consensus (dépêche du 26.01.07).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.