Guinée : Ban Ki-moon appelle à une enquête sur la mort des manifestants

22 janvier 2007

Le Secrétaire général a exhorté aujourd&#39hui le gouvernement de la Guinée à mener des enquêtes dans la mort de manifestants et à traduire les responsables en justice, notamment ceux appartenant aux forces de sécurité.

Dans son deuxième message en trois jours sur la situation en Guinée, après une déclaration publiée samedi, le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui « gravement préoccupé par le recours excessif à la force » lors des affrontements en Guinée.

Ban Ki-moon a transmis ses condoléances aux familles des victimes tuées lors d'affrontements avec la police guinéenne.

Le Secrétaire général a aussi exprimé l'espoir que la visite des dirigeants de la CEDEAO prévue en Guinée aurait lieu le plus vite possible.

Selon les informations parues dans la presse, les forces de sécurité guinéennes ont eut des affrontements avec quelque 30.000 manifestants appelant à la démission du président Lansana Conte. Dix nouvelles victimes seraient à déplorer aujourd'hui dans la banlieue de la capitale Conakry, au 13ème jour d'une grève générale dans le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.