FAO : nouvelles mesures de protection des stocks de poisson en Méditerranée

16 janvier 2007

Les pays dont les flottes de pêche sillonnent régulièrement les eaux de la Méditerranée ont convenu d&#39une série de nouvelles mesures visant à conserver les stocks de poisson de la région en décidant notamment d&#39utiliser de nouveaux types de filets plus sélectifs, a annoncé aujourd&#39hui l&#39Organisation des Nations Unies pour l&#39alimentation et l&#39agriculture (FAO).

Les mesures ont été adoptées à l'issue de la réunion annuelle de la Commission générale des pêches de la FAO pour la Méditerranée (CGPM), à laquelle ont participé 19 pays, indique un communiqué publié à Rome.

« Une des principales conclusions de la session a été un accord sur l'utilisation de nouveaux types de filets plus sélectifs dans les chaluts de fond. L'introduction de quelques modifications du maillage permettra de sauvegarder les juvéniles qui pourront ainsi s'échapper et se reproduire par la suite », explique l'agence des Nations Unies.

« Parmi les espèces qui bénéficieront de ces mesures, citons le rouget et le merlu, très appréciés des consommateurs et qui revêtent une grande importance économique, mais qui sont classés par la FAO dans la catégorie 'pleinement exploités' ou 'surexploités' », précise le communiqué.

« La Commission a en outre convenu d'une série de critères servant à mesurer la capacité des flottes de pêche dans la région et à évaluer leur impact sur les stocks partagés », ajoute la FAO.

L'existence de ce type de système unifié est une grande première en Méditerranée.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.