Ban Ki-moon préoccupé par la situation au Bangladesh

10 janvier 2007

Le Secrétaire général de l&#39ONU s&#39est dit aujourd&#39hui « très préoccupé » par la détérioration de la situation au Bangladesh où les affrontements continuent entre les forces de l&#39ordre et les militants des partis d&#39opposition qui réclament le report des élections législatives prévues le 22 janvier.

« Les Nations Unies sont très préoccupées par la détérioration de la situation dans le pays et exhortent toutes les parties à ne pas utiliser la violence », a déclaré Ban Ki-moon dans un message transmis à New York par sa porte-parole.

« Nous espérons que l'armée continuera de jouer un rôle neutre et que les personnes chargées de faire respecter la loi le feront en respectant les droits de l'homme », a-t-il affirmé.

Le Secrétaire général a estimé que « la crise politique avait sévèrement endommagé la légitimité du processus électoral ».

« L'annonce de l'annulation d'un grand nombre de missions d'observation internationales est regrettable », a-t-il ajouté.

« Les Nations Unies ont dû suspendre leur aide technique au processus électoral, notamment en fermant le Bureau de la coordination des observateurs électoraux de Dacca », indique le message.

Selon les informations parues dans la presse, au moins une centaine de personnes ont été blessées, hier, à l'occasion de nouveaux affrontements entre les forces de l'ordre et les militants des partis d'opposition.

Pour la troisième journée de suite, la capitale bangladaise, Dacca, était le théâtre de batailles rangées entre policiers et manifestants, des dizaines de milliers de personnes ayant, une nouvelle fois, défié l'interdiction de manifester.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.