Ban Ki-moon s&#39est volontairement plié à l&#39obligation de déclaration financière

5 janvier 2007

Le nouveau Secrétaire général de l&#39ONU, Ban Ki-moon, a remis volontairement, le premier jour de son entrée en fonctions, au Bureau de la déontologie une déclaration financière, a rapporté aujourd&#39hui la porte-parole Michèle Montas.

Le nouveau Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a remis volontairement, le premier jour de son entrée en fonctions, au Bureau de la déontologie une déclaration financière, a rapporté aujourd'hui la porte-parole Michèle Montas.

Sa déclaration sera examinée, tout comme celle des fonctionnaires de l'ONU qui sont soumis à cette obligation, par un cabinet d'audit externe, PriceWaterhouseCoopers, a-t-elle précisé lors de son point de presse à New York.

Le Secrétaire général a décidé qu'il rendrait public cette déclaration une fois que l'examen sera terminé.

L'obligation de remplir une Déclaration de situation financière s'impose à tout membre du personnel recruté à un rang égal ou supérieur à celui de sous-secrétaire général.

Elle vise aussi « Tous les fonctionnaires chargés des achats, ou qui ont pour fonctions principales l'achat de biens ou de services pour le compte de l'Organisation des Nations Unies » et « tous les fonctionnaires dont les fonctions principales ont trait au placement des avoirs de l'Organisation des Nations Unies, de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies ou de tout compte dont l'Organisation des Nations Unies a la garde ou responsabilité fiduciaire ».

Par ailleurs, les fonctionnaires engagés en vertu d'un contrat-cadre, d'un contrat prévoyant une rémunération de 1 dollar par an ou d'un contrat de courte durée, qui exercent les fonctions visées ci-dessus, sont tenus de présenter une déclaration d'intérêts en lieu et place d'une déclaration de situation financière ».

Ces obligations découlent de l'ensemble des réformes mises en oeuvre par le Secrétaire général Kofi Annan en novembre 2005 afin de renforcer la transparence au sein de l'Organisation.

Le Secrétaire général, qui n'est pas considéré comme un fonctionnaire de l'Organisation parce qu'il est choisi par les Etats Membres, n'est pas juridiquement tenu de remplir cette déclaration. Kofi Annan s'y était plié volontairement, tout comme Ban Ki-moon vient de le faire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.