Le HCR se prépare à des déplacements massifs de population dans la corne de l&#39Afrique

28 décembre 2006

Avec l&#39intensification des combats en Somalie, l&#39agence des Nations Unies pour les réfugiés a annoncé hier qu&#39elle mobilisait du personnel d&#39urgence et des ressources en préparation d&#39un possible déplacement à grande échelle dans la région.

« Bien qu'aucun mouvement de réfugiés de grande ampleur depuis la Somalie n'ait été pour l'instant enregistré dans les pays voisins, l'UNHCR positionne actuellement du matériel de secours pour plus de 50 000 personnes, ainsi que des camions et des équipes d'urgence », indique un communiqué publié hier à Genève.

L'agence renforce également ses capacités opérationnelles dans le nord-est du Kenya et en Ethiopie en réponse à la situation humanitaire qui empire en Somalie, où des milliers de personnes ont été déplacées par les récents combats entre les forces éthiopiennes alliées du gouvernement fédéral somalien de transition et l'Union des Tribunaux islamiques.

Du matériel de secours, notamment des bâches en plastique et des jerrycans pour plus de 50 000 personnes, a été expédié depuis les entrepôts de l'UNHCR et positionné le long de la frontière somalienne. En même temps, la flotte de véhicules de l'UNHCR a été renforcée avec le déploiement de 10 autres camions.

En plus du pré-positionnement en cours du matériel d'aide humanitaire, l'UNHCR augmentera également ses stocks existants dans la région en achetant suffisamment d'articles de secours pour plus de 100 000 personnes, des réfugiés ainsi que des déplacés internes.

Les équipes d'urgence de l'UNHCR se tiennent maintenant prêtes à être envoyées dans la région depuis le monde entier. Les personnels en congé ont été rappelés alors que les bureaux de l'UNHCR au Kenya, en Ethiopie et de l'autre côté du Golfe d'Aden au Yémen, surveillent la situation et toute augmentation des mouvements transfrontaliers, aussi bien au Kenya qu'en Ethiopie.

En Somalie même, des milliers de personnes fuyant le conflit seraient dans une situation désespérée. Les équipes de l'UNHCR au Puntland, dans le nord-est, rapportent que quelque 3 000 déplacés ont fui les combats vers le sud. L'UNHCR a également reçu des informations faisant état de plusieurs milliers de personnes déplacées dans les régions de Bay, Hirann, Mudug, Juba et Shabelle. L'agence est particulièrement inquiète à propos d'informations concernant des civils, incluant des enfants, qui seraient recrutés de force pour rejoindre les combattants.

Dans une déclaration rendue publique hier à Genève, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, António Guterres a exprimé ses inquiétudes quant à la détérioration de la situation humanitaire en Somalie et a appelé toutes les parties prenantes au conflit à respecter les principes humanitaires et les droits de la population civile.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.