Grands Lacs : le Conseil de sécurité salue l&#39adoption du Pacte de sécurité

21 décembre 2006

A l&#39issue d&#39un débat public sur la situation dans la région des Grands Lacs, le Conseil de sécurité a adopté hier une déclaration présidentielle dans laquelle il salue l&#39adoption d&#39un nouveau Pacte de sécurité, de stabilité et de développement lors du Sommet qui s&#39est tenu le 15 décembre à Nairobi, au Kenya.

Le Conseil de sécurité a aussi appuyé la demande de prorogation du mandat du représentant spécial du Secrétaire général, Ibrahim Fall, pour une période finale de trois mois qui s'achèvera le 31 mars.

Dans sa déclaration, le président du Conseil de sécurité a par ailleurs exhorté les pays de la région, le Groupe des amis de la région des Grands Lacs et les organismes des Nations Unies à apporter assistance au Secrétariat de la Conférence et au Fonds spécial pour la reconstruction et le développement.

La région des Grands Lacs est dans la bonne voie à condition que les promesses et les engagements pris par les principaux intéressés se concrétisent sans retard après une décennie de conflits sanglants, ont estimé les membres du Conseil.

Le débat intervenait quelques jours après le deuxième sommet de la conférence internationale sur la région des Grands Lacs qui s'est tenue le 15 décembre à Nairobi, au Kenya.

Ibrahim Fall a souligné l'importance de la dizaine de protocoles conclus à la conférence de Nairobi, allant de la non-agression et de la défense mutuelle à la lutte contre l'exploitation et les abus sexuels, en passant par l'assistance humanitaire.

La mise en ?uvre de ces textes devrait permettre le rétablissement durable de la paix, de la sécurité et du développement dans la région. Le processus actuel devrait aussi permettre aux États de prendre des mesures contre les groupes rebelles présents sur leur territoire, a-t-il affirmé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.