RDC : le HCR lance un pont aérien pour les réfugiés angolais

19 décembre 2006

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a débuté hier un pont aérien pour le rapatriement de 12 700 réfugiés angolais en République démocratique du Congo (RDC) qui constitue la dernière phase d&#39un programme de rapatriement mis en place pour des centaines de milliers de réfugiés angolais.

Un avion, transportant 53 réfugiés, a décollé de l'aéroport de Ndili en RDC et a rejoint l'Angola, a annoncé le porte-parole du HCR, William Spindler, lors de son point de presse à Genève.

« Aujourd'hui, quatre vols sont prévus. Ce pont aérien est la dernière phase du rapatriement angolais. Une fois achevé d'ici la fin du mois, il marquera la fin de notre programme de rapatriement ayant duré quatre ans pour des centaines de milliers de réfugiés angolais », a-t-il précisé.

Les vols transportent les réfugiés vers les provinces angolaises de Mbaza Kongo et Uige.

Officiellement le HCR a terminé fin 2005 l'opération de rapatriement pour tous les réfugiés angolais qui vivaient sur les sites de réfugiés dans quatre pays voisins de l'Angola. Il a cependant accepté de prolonger le programme pour une année de plus afin d'aider ceux qui vivaient à l'extérieur des camps à rentrer chez eux avant la fin 2006.

Pendant trois décennies de guerre civile, près d'un demi-million d'Angolais ont fui vers les pays voisins. Depuis juin 2003, quelque 370 000 réfugiés angolais sont rentrés chez eux, notamment près de 180 000 depuis la RDC.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.