Haïti : la FAO entend relancer l&#39agriculture tout en luttant contre la déforestation

18 décembre 2006

L&#39Organisation des Nations Unies pour l&#39alimentation et l&#39agriculture (FAO) a indiqué aujourd&#39hui qu&#39elle entendait relancer l&#39agriculture en Haïti tout en luttant contre la déforestation, annonçant qu&#39elle aurait besoin de 14 millions de dollars pour ce pays dévasté par les cyclones, les inondations et les sécheresses ainsi que par les troubles politiques.

Les récentes élections démocratiques et le processus de stabilisation soutenu par la communauté internationale créent aujourd'hui un environnement permettant la reconstruction, a estimé la FAO dans un communiqué publié à Rome.

Pour aider l'île à renverser la tendance, la FAO a besoin de quelque 14 millions de dollars qui aideront au rétablissement rapide des moyens d'existence basés sur l'agriculture, annonce le communiqué.

Cette somme fait partie du montant global de 97,9 millions de dollars correspondant à l'appel de fonds lancé aujourd'hui par les Nations Unies.

La FAO liste cinq domaines d'activités principaux : la distribution de semences, d'outils et d'engrais ; la production maraîchère dans les zones urbaines ; la vaccination animale ; la réhabilitation des petites infrastructures comme les réservoirs d'eau, les systèmes d'irrigation, les barrages et la protection des rives ; la gestion des désastres et l'atténuation de leurs impacts.

Haïti est l'un des pays les plus pauvres du monde, avec une population de quelque 8 millions d'habitants, dont les deux tiers vivent dans les zones rurales. Plus de 75 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté de 2 dollars par personne et par jour.

Le taux de croissance de la population est de 2,5 % par an et l'espérance de vie moyenne est de 55 ans. Le taux de chômage frôle les 50 %.

Haïti souffre par ailleurs d'un très grave problème de déforestation, ajoute le communiqué.

En 1923, les forêts couvraient près de 60% du pays, contre seulement 2 à 3 % aujourd'hui. La plupart des Haïtiens dépendent toujours du bois et du charbon de bois comme principale source d'énergie.

La déforestation a entraîné l'érosion des terres, ce qui provoque une baisse des rendements agricoles et des glissements de terrains meurtriers.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.