Sri Lanka : l&#39ONU déplore la mort de 7 personnes fuyant les combats à Vaharai

Sri Lanka : l&#39ONU déplore la mort de 7 personnes fuyant les combats à Vaharai

media:entermedia_image:5e5766af-3414-4c55-9916-1bc502c4114c
L&#39ONU a déploré aujourd&#39hui la mort de sept personnes déplacées au Sri Lanka, dont un enfant, dans le naufrage de leur bateau alors qu&#39ils tentaient de fuir Vaharai, région en proie aux affrontements armés.

« On craint qu'il n'y ait d'autres morts parce que deux bateaux restent disparus », affirme le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour le Sri Lanka dans un communiqué publié aujourd'hui à Colombo.

« Les gens risquent leur vie chaque jour dans de petites embarcations et de plus en plus d'incidents de ce genre risquent d'arriver alors que les populations vulnérables tentent désespérément de se mettre à l'abri par tous les moyens, par la terre ou par la mer », indique le communiqué.

L'ONU a exhorté les parties en conflit, l'armée sri lankaise et les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) à cesser les combats et à faciliter le passage des populations civiles.

Quelque 35.000 personnes sont prises au piège dans une bande de terre où les forces gouvernementales et les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) s'affrontent, déplorait lundi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) (dépêche du 12.15.06).

Vaharai est une péninsule étroite contrôlée par les Tigres tamouls qui abrite plus de 30 000 personnes déplacées qui ont quitté leurs maisons dans la province de Trincomalee en raison des combats qui y ont repris en août 2006.

Selon OCHA, les combats ont provoqué le déplacement de près de 200 000 personnes depuis le mois d'avril 2006 qui viennent s'ajouter aux centaines de milliers d'autres déjà déplacées.

Le conflit qui oppose le gouvernement sri-lankais et les rebelles indépendantistes tamoul dure depuis plus de 30 ans.