Somalie : le Conseil de sécurité approuve le déploiement d&#39une force régionale

6 décembre 2006
Le Conseil de sécurité

Dans une résolution adoptée aujourd&#39hui à l&#39unanimité, le Conseil de sécurité a approuvé le déploiement d&#39une force régionale (IGASOM) qui vise à protéger les membres et les infrastructures du gouvernement provisoire installé à Baidoa face à l&#39avancée de l&#39Union des tribunaux islamiques.

Le Conseil de sécurité a décidé d'autoriser « l'Autorité intergouvernementale de développement (IGAD) et les Etats membres de l'Union africaine à établir une mission de protection et de formation en Somalie, dont le mandat sera réexaminé à l'issue d'une période initiale de six mois ».

Selon le plan de déploiement pour l'IGASOM établi par l'IGAD, la force devra « suivre les progrès réalisés par les institutions fédérales de transition et l'Union des tribunaux islamiques dans l'application des accords issus de leur cadre de dialogue » et conclus à Khartoum.

Le 4 septembre dernier, le gouvernement fédéral de transition et le Conseil suprême des tribunaux islamiques ont signé à Khartoum un accord dans lequel ils consentaient notamment à reconstituer l'armée nationale somalienne.

L'IGASOM aura aussi le mandat de « maintenir et surveiller la sécurité à Baidoa » et de « protéger les membres des institutions fédérales de transition et du gouvernement ainsi que leurs principales infrastructures ».

Dans son dernier rapport sur la Somalie, le Secrétaire général avait souligné que la rapide expansion des tribunaux islamiques dans la pays constituait une menace grave pour les institutions fédérales de transition (dépêche du 02.11.06).

La force devra enfin « former les forces de sécurité des institutions fédérales de transition pour qu'elles soient en mesure d'assurer leur propre sécurité et de contribuer à faciliter le rétablissement des forces de sécurité nationales somaliennes ».

Le Conseil a également introduit une dérogation à l'embargo sur les armes qu'il impose à la Somalie depuis 1992, pour permettre l'armement et l'entraînement des futures forces de sécurité somaliennes.

Imposé à toutes les livraisons d'armes et de matériel militaire à la Somalie, cet embargo avait été décrété en vertu de la résolution 733 (1992).

S'indignant de l'augmentation considérable des flux d'armes et de munitions qui arrivent en Somalie, en violation de l'embargo sur les armes imposé à ce pays, le Conseil de sécurité a reconduit la semaine dernière, pour une période de six mois, le Groupe de contrôle chargé de surveiller l'embargo (dépêche du 29.11.06).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.