Le PAM demande de l&#39aide pour ses activités en République centrafricaine

5 décembre 2006

Très préoccupé par la situation en République centrafricaine, « l&#39une des crises les plus oubliées dans le monde », le Programme alimentaire mondial (PAM) a exhorté la communauté internationale à soutenir ses opérations humanitaires dans le nord ouest du pays où la violence a provoqué le déplacement des populations.

« Il faut que le monde prenne conscience de la réalité et de l'ampleur de la souffrance, ici en République centrafricaine », a déclaré Jean-Charles Dei, directeur du PAM dans le pays, dans un communiqué publié à Bangui.

« Il est difficile d'imaginer à quel point les populations sont désespérées et traumatisées par les combats. Il s'agit d'une véritable crise humanitaire, dans l'un des plus coins les plus oubliés du monde ».

Le PAM demande 11 millions de dollars aux pays donateurs pour assurer ses opérations humanitaires en République centrafricaine au cours des huit prochains mois, espérant que la situation ne se détériore pas d'ici là.

Presque 50 000 Centrafricains ont fui les combats dans le nord ouest du pays pour se réfugier au Tchad au cours des quatre dernières années.

Le PAM est particulièrement inquiet pour les Centrafricains qui sont restés au Tchad et qui se sont réfugiés dans la brousse. Ils seraient environ 150 000.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.