Territoires palestiniens : l&#39Assemblée générale demande à Israël de respecter le droit humanitaire

1 décembre 2006

L&#39Assemblée générale a adopté une nouvelle fois, aujourd&#39hui, une série de résolutions sur la question palestinienne, demandant notamment à Israël de respecter strictement les obligations qui lui incombent en vertu du droit international, y compris le droit international humanitaire.

Dans une résolution adoptée avec 157 voix sur 192, l'Assemblée a demandé à « Israël, puissance occupante, de respecter strictement les obligations qui lui incombent en vertu du droit international, y compris le droit international humanitaire et de mettre fin à toutes les activités illégales et unilatérales menées dans le Territoire palestinien occupé ».

Sept pays -- Australie, États-Unis, Îles Marshall, Israël, États fédérés de Micronésie, Nauru, Palaos – ont voté contre et dix de sont abstenus -- Cameroun, Canada, Côte d'Ivoire, Fidji, Malawi, Moldova, Ouganda, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Tonga, Vanuatu, indique un communiqué de l'ONU.

Le texte exige, en outre, « la cessation immédiate par Israël de la construction du mur dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, ainsi que l'arrêt complet de toutes les activités israéliennes d'implantation, dans ce même territoire et dans le Golan syrien occupé ».

L'Assemblée générale a aussi prié les États membres de fournir sans tarder « une aide économique, humanitaire et technique au peuple palestinien et à l'Autorité palestinienne » afin d'atténuer « la crise humanitaire dans laquelle se débat le peuple palestinien », de « relever l'économie et l'infrastructure palestiniennes, et appuyer la reconstruction, la restructuration et la réforme des institutions palestiniennes ».

La résolution demande également aux parties de faire « tout ce qu'il faut pour mettre un terme à la détérioration de la situation, d'annuler toutes les mesures prises sur le terrain depuis le 28 septembre 2000, et de reprendre immédiatement les négociations de paix directes en vue de la conclusion d'un règlement pacifique final ».

Elle demande enfin à la communauté internationale, y compris le Quatuor, de prendre immédiatement des mesures, « de nature à instaurer un climat de confiance entre les parties, pour stabiliser la situation et relancer le processus de paix ».

Voir l'ensemble des résolutions adoptées aujourd'hui et des déclarations dans le communiqué de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.