Fidji : le Conseil de sécurité préoccupé par la situation dans le pays

29 novembre 2006

Après la mise en garde hier de Kofi Annan contre un coup d&#39état militaire à Fidji, le Conseil de sécurité s&#39est dit aujourd&#39hui préoccupé par la situation dans cette île du Pacifique, notamment par les agissements du commandant militaire Frank Bainimarama.

Le Conseil de sécurité a demandé à l'armée fidjienne de « faire preuve de modération » et « de s'abstenir de toute action susceptible de porter atteinte à l'état de droit et d'aller à l'encontre des intérêts supérieurs de la population de Fidji ».

« Les membres du Conseil de sécurité accueillent favorablement et appuient les efforts déployés dans la région pour encourager la modération et parvenir à un accord entre les parties au différend », a affirmé devant la presse son président pour le mois de novembre, l'ambassadeur du Pérou Jorge Voto-Bernales.

« Ils estiment qu'un règlement pacifique et durable des différends politiques actuels, dans le respect de la Constitution fidjienne, serait dans l'intérêt de Fidji et de toute la région », a ajouté le président.

Ils ont engagé le Secrétaire général à continuer d'user de ses bons offices pour aider à régler le différend de manière ordonnée et pacifique.

Alarmé par l'éventualité d'un coup d'état militaire, Kofi Annan a encouragé hier les parties à se réconcilier, soulignant que la crise pourrait nuire à la bonne réputation de cette île du Pacifique sur la scène internationale.

Il a prévenu que la prolongation de la crise pourrait mettre en cause la participation Fidji dans les opérations de maintien de la paix.

Quelque 275 Fidjiens servent dans les opérations de maintien de la paix dont 223 en Iraq.

L'île du Pacifique est aussi membre de la nouvelle Commission de consolidation de la paix.

Le commandant militaire fidjien Frank Bainimarama est en conflit avec le Premier ministre Laisania Qarase et son gouvernement depuis au moins 18 mois.

Fidji a déjà connu trois coups d'état en moins de 20 ans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.