Kenya : le pont aérien vers les camps inondés de Dadaab continue

28 novembre 2006

Le pont aérien mis en place la semaine dernière par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour venir en aide à des milliers de réfugiés dans les camps de Dadaab au Kenya, dont les habitations ont été emportées par de violentes inondations, continue.

Trois rotations entre Nairobi et Dadaab, au nord-est du Kenya, ont été effectuées depuis vendredi et deux autres sont prévues pour aujourd'hui et demain mercredi, a indiqué le porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), lors d'une conférence de presse donnée à Genève.

Les vols acheminent des bâches et du matériel médical.

Dadaab, un complexe de trois camps accueillant 160 000 réfugiés a été dévasté par les pluies torrentielles qui ont inondé au cours des trois dernières semaines le nord-est du Kenya

Certains tronçons de la route de Garissa à Dadaab, la seule route permettant de se rendre dans ce camp isolé, sont devenus impraticables.

Le transport aérien est maintenant le seul moyen de transporter des secours dans ces camps où plus de 100 000 réfugiés ont été gravement affectés par les inondations.

Les trois camps de Dabaad accueillent au total 160 000 réfugiés dont plus de 30 000 qui ont fui ces derniers mois les affrontements en Somalie.

« Nous avons poursuivi le transfert des personnes les plus touchées depuis le camp d'Ifo vers des zones plus élevées dans le camp de Hagadera, à 20 km de là. Jusqu'à présent, 4 500 réfugiés ont été transférés », a rapporté le porte-parole.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a également mis en place un pont aérien (dépêche du 20.11.06).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.