RDC : la MONUC demande l&#39arrêt des combats entre unités des forces armées congolaises

27 novembre 2006

La Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC) a demandé aujourd&#39hui l&#39arrêt immédiat des combats qui opposent depuis samedi différentes unités des forces armées congolaises autour de Saké, dans la province du Nord-Kivu, à l&#39est du pays.

« Ces affrontements résultent de l'inquiétude des militaires des 81e et 83e brigades quant à leur avenir et leur sécurité dans un pays en pleine mutation », indique un communiqué de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUC) publié à Kinshasa.

Des soldats des 81e et 83e brigades, menés par le général Laurent Nkunda, ont attaqué samedi des soldats de la 11e brigade des Forces armées de la RDC (FARDC), soutenus par les casques bleus de la MONUC, dans la ville de Saké, près de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Des combats à l'arme lourde ont obligé samedi les soldats de la 11e brigade à se retirer et à abandonner leurs positions. La MONUC est intervenue dimanche pour protéger la 11e brigade contre les tirs des soldats dissidents. La 11e brigade a repris aujourd'hui le contrôle de Saké, a rapporté le porte-parole du Secrétaire général à New York.

La Mission de l'ONU a rappelé qu'il ne pouvait y avoir de solutions militaires à des problèmes politiques et a appelé toutes les parties à régler leurs différents, se disant prête à aider le gouvernement congolais dans ses efforts pour résoudre la crise.

Une délégation conduite par le ministre de l'Intérieur, accompagné du Représentant spécial adjoint de la MONUC s'est rendue aujourd'hui à Goma, ajoute le communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.