Cisjordanie : Louise Arbour impressionnée par l&#39impact de la &#39barrière&#39 sur la vie des Palestiniens

24 novembre 2006

A l&#39issue de sa première visite en Israël et dans les Territoires palestiniens en tant que Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l&#39homme, Louise Arbour s&#39est dite aujourd&#39hui à Genève impressionnée par le « sévère impact » de la « barrière » et du système des postes de contrôle sur la vie des Palestiniens.

« Lorsque je me suis rendue en Cisjordanie, j'ai été impressionnée par le sévère impact de la barrière, du système des postes de contrôle, des barrages routiers, des tranchées et des monticules de terre sur la vie de famille des Palestiniens, sur leur vie économique et évidement sur leur qualité de vie. En résumé : sur leur dignité humaine », a déclaré Louise Arbour, à l'issue d'une visite de cinq jours dans la région.

« J'ai quitté Gaza avec le sentiment que les droits de ses habitants à l'intégrité physique n'étaient pas respectés : Beit Hanoun n'est seulement qu'un cas parmi d'autres », a ajouté la Haut Commissaire, faisant référence à la récente attaque israélienne sur le quartier résidentiel de cette ville palestinienne qui a fait 19 morts (dépêche du 08.11.06).

Plus généralement, Louise Arbour a estimé que les civils israéliens et palestiniens étaient les premières victimes de la dégradation de la situation des droits de l'homme dans la région.

Elle avait entamé dimanche dernier une visite en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés pour aborder avec les autorités et la société civile la question de la protection des civils dans le conflit qui oppose Israéliens et Palestiniens (dépêche du 21.11.06).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.