Iraq : Kofi Annan condamne la récente série d&#39attaques terroristes

24 novembre 2006

Le Secrétaire général de l&#39ONU s&#39est dit aujourd&#39hui « profondément consterné » par la récente série d&#39attaques terroristes en Iraq, particulièrement à Sadr-City, Bagdad et Tal-Afar, qui aurait tué et blessé des centaines de civils innocents et entraîné de multiples représailles.

« Il condamne ces actes abominables dans les termes les plus fermes », indique un message transmis aujourd'hui à New York par son porte-parole.

« Ces actes ne sauraient être justifiés d'une quelconque manière et visent clairement à fomenter la discorde sectaire et à mettre encore davantage en péril la stabilité et l'unité nationale de l'Iraq », a estimé Kofi Annan.

Le Secrétaire général a exhorté la population iraquienne à « entendre les appels au calme et à la retenue lancés par les dirigeants politiques et religieux de tout bord afin d'éviter une aggravation de la situation ».

Il a aussi souhaité que le peuple iraquien s'engage dans « un véritable dialogue national qui réponde aux besoins et aux aspirations de tous ».

Selon les dernières informations parues dans la presse, une voiture piégée a explosé aujourd'hui à Tal Afar, une ville du nord de l'Iraq, tuant au moins 23 personnes.

Parallèlement, à Bagdad, des miliciens chiites ont tué 25 sunnites. Dans le nord de Bagdad, des miliciens chiites se sont emparés de six sunnites qui venaient de participer à des cérémonies religieuses, ils les ont aspergés de kérosène et ils les ont brûlés vifs. Dans le quartier de Hurriyah, des miliciens ont également tués 19 Iraquiens sunnites.

Ces attaques interviennent au lendemain de l'attaque sur le quartier chiite de Sadr City, à Bagdad, dont le bilan s'établit désormais à 215 morts, l'attaque la plus meurtrière des violences intercommunautaires en Iraq. Au cours de cette attaque coordonnée, les assaillants vraisemblablement sunnites ont perpétré cinq attentats à la voiture piégée et deux tirs de mortier.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.