A Gaza, Louise Arbour appelle à la protection des civils

20 novembre 2006

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l&#39homme, Louise Arbour, a entamé aujourd&#39hui sa tournée de cinq jours en Israël et dans les Territoires palestiniens par la visite de la ville de Beït Hanoun, qui a été frappée récemment par l&#39artillerie de l&#39armée israélienne, provoquant la mort de 19 personnes.

Louise Arbour a insisté sur la nécessité de « répondre aux appels à la protection des civils ».

« Nous ne pouvons pas continuer à voir les civils, qui ne sont pas responsables de leur propre malheur, souffrir comme j'ai pu le voir ici », a affirmé la Haut-Commissaire.

Elle a estimé que « l'étendue du dénuement de la population à Gaza ne devenait véritablement évident que lorsqu'on se trouvait sur place », a rapporté le porte-parole du Secrétaire général, lors de son point de presse quotidien, à New York.

A Gaza, Louise Arbour a aussi eu des pourparlers avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, ainsi qu'avec une série de représentants de la société civile, notamment des défenseurs des droits de l'homme.

« La Haut-Commissaire se rendra demain dans la ville israélienne de Sderot, cible de tirs de roquette de militants palestiniens de Gaza », qui ont récemment causé la mort d'une femme, a précisé le porte-parole.

Vendredi, l'Assemblée générale a adopté une résolution appelant Israël à « mettre immédiatement fin à ses opérations militaires mettant en danger la population civile palestinienne dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et de retirer immédiatement ses forces de la bande de Gaza pour les ramener à leurs positions d'avant le 28 juin 2006 ».

Cette résolution intervenait deux jours après que le Conseil des droits de l'homme avait adopté, une résolution dans laquelle il décide d'envoyer de toute urgence à Beit Hanoun une mission d'établissement des faits.

Cette mission devait « évaluer la situation des victimes, répondre aux besoins des survivants, et faire des recommandations sur les moyens de protéger les civils palestiniens contre de nouvelles attaques israéliennes », conclusions qui devaient être présentées dans un rapport au Conseil des droits de l'homme avant la mi-décembre.

Interrogé aujourd'hui sur la visite de Louise Arbour, le porte-parole du Secrétaire général a souligné qu'elle était indépendante de l'adoption de ces deux résolutions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.