L'actualité mondiale Un regard humain

A Istanbul, l&#39Alliance des civilisations remet son rapport au Secrétaire général

A Istanbul, l&#39Alliance des civilisations remet son rapport au Secrétaire général

media:entermedia_image:5210f52a-1d13-43ab-9c90-fe1cadcfc3fd
Les migrations, l&#39intégration et les technologies font que l&#39humanité ne vit plus dans des « civilisations » différentes, note le rapport de l&#39Alliance des civilisations remis aujourd&#39hui au Secrétaire général à Istanbul, où Kofi Annan a appelé au rapprochement des peuples et à réparer les relations entre cultures.

Lors d'une cérémonie à Istanbul, « ville qui a jeté un pont entre deux continents » en présence du Premier ministre de la Turquie Recep Tayyip Erdogan et du Premier ministre espagnol José Luis Rodriguez Zapatero -- les deux pays à l'origine de l'initiative -- le Secrétaire général a appelé à des mesures sociales et politiques concertées pour réparer les relations entre peuples de cultures et traditions différentes.

L’initiative avait été lancée par Kofi Annan le 14 juillet 2005 (dépêche du 14.07.05).

« Notre ère mondialisée est marquée par la montée de l'extrémisme et de la violence. Une plus grande proximité et l'amélioration des communications a souvent conduit non pas à la compréhension mutuelle et à l'amitié mais aux tensions et à la méfiance réciproque », a-t-il dit.

Kofi Annan a appelé à prendre des mesures pour protéger la liberté de religion, pour construire des ponts entre les cultures par le biais de l'éducation ? pas seulement sur l'Islam ou le Christianisme, mais sur toutes les religions, traditions et cultures afin que les mythes et les distorsions apparaissent pour ce qu'elles sont ».

« Nous devons aussi créer des opportunités pour les jeunes, leur offrir une alternative crédible au chant des sirènes de la haine et de l'extrémisme. Nous devons leur donner une véritable chance de participer à l'amélioration du nouvel ordre mondial afin qu'ils n'aient plus l'impulsion de vouloir le détruire ».

Mais ces mesures auront peu d'effet, souligne-t-il au regard des conclusions du rapport, « si le climat actuel de peur et de méfiance continue d'être alimenté par les événements politiques, surtout ceux dans lesquels des peuples musulmans ? Iraquiens, Afghans, Tchetchènes et peut-être surtout Palestiniens ? sont vus comme des victimes d'actions militaires par des puissances non musulmanes ».

Le Secrétaire général a souligné comme il l'avait déjà affirmé à l'Assemblée générale en septembre que le conflit israélo-arabe n'était pas un conflit comme les autres.

« Tant que les Palestiniens vivront sous occupation, exposés aux frustrations et aux humiliations quotidiennes et tant que les Israéliens mourront dans l'explosion des boîtes de nuit et des autobus, cette situation enflammera les passions partout dans le monde », a-t-il réitéré.

Voir le site Internet de l'Alliance des civilisations