Liban : le Conseil de sécurité appelle de nouveau au désarmement des milices

31 octobre 2006

Dans une déclaration présidentielle qui salue le déploiement historique de l&#39armée libanaise dans le sud du Liban, le Conseil de sécurité a demandé hier l&#39application intégrale de la résolution 1559, soulignant qu&#39il restait à démanteler et désarmer les milices et à organiser les élections présidentielles hors de toute ingérence étrangère.

« Le Conseil de sécurité constate que d'importants progrès ont été accomplis dans l'application de la résolution 1559 (2004), en particulier par le déploiement, pour la première fois en 30 ans, des Forces armées libanaises dans le sud du pays », a déclaré son président pour le mois d'octobre, Kenzo Oshima, à l'issue de consultations sur la situation au Liban.

Le Conseil était saisi du quatrième rapport semestriel du Secrétaire général sur l'application de la résolution 1559 (2004), indique un communiqué de l'ONU.

Les membres du Conseil ont cependant regretté que « certaines dispositions de la résolution n'ont pas encore été appliquées, à savoir la dissolution et le désarmement des milices libanaises et non libanaises ».

Le Conseil a également déploré que le Liban n'ait pas tenu des élections présidentielles, conformément à la résolution 1559.

« Le Conseil de sécurité demande à nouveau que soit intégralement appliquée la résolution 1559 (2004) et prie instamment tous les États et toutes les parties concernés dont il est question dans le rapport de coopérer pleinement, à cette fin », a conclu son président.

Le désarmement et la dissolution des milices libanaises, « élément central de la transformation politique du Liban », est une étape par laquelle le pays doit nécessairement passer pour devenir enfin un État souverain, a affirmé le Secrétaire général dans son dernier rapport sur la mise en oeuvre résolution 1559 publié hier (dépêche du 30.10.06).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.