RDC : la MONUC salue la bonne tenue du second tour de la présidentielle

30 octobre 2006

La Mission de l&#39ONU en République démocratique du Congo (RDC) a salué aujourd&#39hui salue la tenue hier, dans le calme, des scrutins pour le second tour de l&#39élection présidentielle ainsi que des élections provinciales sur l&#39ensemble du territoire.

« La Mission de l'ONU en RDC (MONUC) rend hommage au peuple congolais pour le calme et la discipline dont il a fait preuve, une fois de plus, lors de ces élections », indique un communiqué paru à Kinshasa.

La Mission déplore cependant les actes de violence survenus dans la Province de l'Equateur, notamment à Bikoro où deux bureaux de vote ont été saccagés par des inconnus armés et à Bumba, où des incidents entre partisans des deux candidats à l'élection présidentielle ont occasionné mort d'hommes.

« Quelques difficultés d'ordre logistique voire technique sont aussi à déplorer. Mais globalement, les opérations électorales se sont déroulées dans l'ordre sur l'ensemble du pays », précise le communiqué.

La MONUC a lancé un appel au calme, demandant aux deux candidats à l'élection présidentielle, ainsi qu'à leurs sympathisants, d'éviter de se lancer dans une « guerre des chiffres inutile et dangereuse ».

Elle invite les deux candidats à respecter la loi électorale dans la résolution de tout contentieux éventuel lié au processus électoral, conformément aux engagements qu'ils ont pris le 28 octobre 2006 au Grand Hôtel de Kinshasa, sous les auspices de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

La MONUC en a appelé au strict respect des différents Actes d'Engagement librement signés par tous, en vue d'une période électorale et post-électorale apaisée.

A ce sujet, la Mission s'est félicité de la signature hier de la « Déclaration d'intentions post-électorales des deux candidats au deuxième tour des présidentielles du 29 octobre 2006 ».

Après l'annonce des premiers résultats du premier tour, le 20 août, des échanges de tirs avaient éclaté à Kinshasa entre les partisans des deux candidats Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba. Les combats qui avaient duré deux jours - du 20 au 22 août - avaient fait 23 morts.

Le premier tour de la présidentielle avait eu lieu le 30 juillet. Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba sont arrivés en tête avec respectivement 44,8% et 20% des suffrages exprimés.

Ces élections marquent une nouvelle étape dans la transition politique de la RDC entamée il y a trois ans, après cinq années de guerre (1998-2003).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.