RDC : Kofi Annan préoccupé par l&#39augmentation de la violence à l&#39approche de l&#39élection présidentielle

27 octobre 2006

Le Secrétaire général s&#39est dit aujourd&#39hui « très préoccupé » par l&#39augmentation du niveau de la violence à l&#39approche du second tour de l&#39élection présidentielle en République démocratique du Congo (RDC) qui opposera samedi le président Joseph Kabila et son vice-président Jean-Pierre Bemba.

Dans un message transmis par son porte-parole à New-York, Kofi Annan a exhorté les deux candidats en lice à « prendre les mesures nécessaires pour que le scrutin se déroule dans une atmosphère de calme et que le processus soit transparent et libre ».

« La grande majorité des Congolais sont déterminés à exercer leur droits démocratiques et à élire librement leur leader », a-t-il rappelé.

Le succès de ces élections est « crucial » pour l'avenir du pays, souligne le message.

Le Secrétaire général a par ailleurs salué les progrès techniques réalisés dans la préparation du second tour de l'élection.

Souhaitant rassurer la population avant le second tour, le Représentant spécial du Secrétaire général en République démocratique du Congo (RDC), William Lacy Swing, avait estimé mercredi que la Mission de l'ONU dans le pays était mieux préparée pour le deuxième tour que pour le premier (dépêche du 26.10.06).

Le Représentant avait reconnu que les Congolais étaient « plus inquiets qu'au premier tour » en raison des incidents survenus entre le 20 et le 22 août.

Après l'annonce des premiers résultats du premier tour, le 20 août, des échanges de tirs avaient éclaté à Kinshasa entre les partisans des deux candidats Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba. Les combats qui avaient duré deux jours - du 20 au 22 août - avaient fait 23 morts.

Le premier tour de la présidentielle avait eu lieu le 30 juillet. Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba sont arrivés en tête avec respectivement 44,8% et 20% des suffrages exprimés.

Ces élections marquent une nouvelle étape dans la transition politique de la RDC entamée il y a trois ans, après cinq années de guerre (1998-2003).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.