Le PAM annonce une crise alimentaire en Afrique australe

26 octobre 2006

Plus de 4,3 millions de personnes vont être confrontés à des pénuries alimentaires en Afrique australe parce que les pays riches n&#39ont pas tenu leurs promesses de dons, a déploré aujourd&#39hui le Programme alimentaire mondial (PAM).

« Faute d'un soutien suffisant de la part des donateurs, les bureaux du PAM dans la région ont commencé en septembre à réduire l'aide alimentaire apportée aux centres de nutrition mères-enfants, aux programmes de nutrition scolaire et aux patients traités pour le VIH/SIDA ou la tuberculose », indique un communiqué du PAM publié à Johannesburg.

Au Malawi, en Namibie et au Swaziland, le PAM a été obligé de réduire de 80 à 100% ses programmes d'aide.

Les autres pays touchés par la crise alimentaire sont le Lesotho, le Mozambique et la Zambie.

« La situation des populations de l'Afrique australe qui souffrent de la faim est aussi tragique que celle d'autres pays africains qui reçoivent plus d'attention », a fait remarquer Amir Abdulla, directeur régional du PAM.

« Ici, où les taux d'infection sont les plus élevés du monde pour le SIDA, les gens meurent de maladies liées au virus alors qu'ils auraient pu survivre des années s'ils avaient eu suffisamment à manger. Les thérapies antirétrovirales n'ont pas d'effet sur un estomac vide », explique-t-il.

Malgré des pluies abondantes cette année, des millions de personnes sont restées trop pauvres pour acheter des semences et des fertilisants pour faire des plantations, explique l'agence des Nations Unies.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.