UNICEF : 18 millions d&#39enfants vivent dans la pauvreté extrême en ex-URSS

18 octobre 2006

Malgré les progrès économiques de la région, quelque 18 millions d&#39enfants, soit un sur quatre, vit toujours dans une pauvreté extrême dans 20 pays de la Communauté des Etats indépendants (CEI) et du sud-est de l&#39Europe, a annoncé le Fonds des Nations unies pour l&#39enfance (UNICEF) dans un rapport publié aujourd&#39hui.

Dix-huit millions d'enfants de moins de 15 ans vivent toujours dans des foyers dont le revenu ne dépasse pas 2,15 dollars par personne, indique un communiqué de l'UNICEF publié simultanément à Helsinki et Florence, à l'occasion du lancement du rapport intitulé « The Innocenti Social monitor 2006 : comprendre la pauvreté des enfants dans la Communauté des Etats indépendants (CEI) et dans le sud-est de l'Europe ».

Le redressement économique et la baisse du taux de natalité a cependant permis une amélioration, puisqu'on dénombrait 32 millions d'enfants pauvres en 1998, ajoute le communiqué. Mais la baisse des naissances a réduit à elle seule de 11 millions le nombre des moins de 15 ans, nuance l'UNICEF.

Le rapport souligne aussi les grandes disparités qui existent dans les anciens pays du bloc de l'Est : la proportion d'enfants pauvres va de 5% dans certaines parties des Balkans à 80% en Asie centrale.

Outre le revenu, l'extrême pauvreté se définit aussi par le manque d'accès à l'éducation ou à la vaccination et par une mauvaise alimentation, fait observer le document.

Le soutien financier apporté par les Etats aux enfants reste très insuffisant, regrette l'agence des Nations Unies, qui dénonce la pratique continue du placement des mineurs sans ressources dans des institutions, notamment en Bulgarie et en Roumanie.

« Malgré un déclin important des taux de natalité, les enfants continuent d'être placés dans des institutions, le nombre ne décroit pas », précise Maria Calivis, directeur régional de l'UNICEF.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.