Kenya : l&#39arrivée massive de Somaliens confirme l&#39urgence de l&#39appel lancé par les Nations Unies

17 octobre 2006

Plus de 34 000 Somaliens sont arrivés au Kenya depuis début 2006, fuyant les violences accrues dans le sud et le centre de la Somalie, a annoncé aujourd&#39hui l&#39agence des Nations Unies pour les réfugiés, qui craint que que ces chiffres n&#39atteignent 80 000 d&#39ici la fin de l&#39année et qui a lancé un appel d&#39urgence.

Plus de 34 000 Somaliens sont arrivés au Kenya depuis début 2006, fuyant les violences accrues dans le sud et le centre de la Somalie, a annoncé aujourd'hui l'agence des Nations Unies pour les réfugiés, qui craint que ces chiffres n'atteignent 80 000 d'ici la fin de l'année et qui a lancé un appel d'urgence.

« L'afflux important de nouveaux réfugiés au Kenya pèse lourdement sur les capacités d'assistance de toutes les agences humanitaires qui opèrent sur le terrain, aussi l'appel d'urgence conjoint lancé aujourd'hui par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) est crucial », a déclaré la porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) lors de son point de presse à Genève.

La part du HCR dans cet appel s'élève à 10,2 millions de dollars pour prévoir, coordonner et mettre en place une réponse d'urgence en collaboration avec d'autres agences des Nations Unies, a-t-elle précisé (dépêche du 6.10.06).

« Dadaab accueille déjà 160 000 réfugiés dans trois sites, aussi nous aurions besoin de trouver un nouveau lieu pour les nouveaux arrivants. Ces deux dernières semaines, le nombre d'arrivées a atteint 1 000 personnes par jour à plusieurs reprises et même 2 000 par jour les 4 et 5 octobre dernier », a-t-elle encore dit.

Au total, 14 000 personnes ont traversé la frontière depuis le 1er septembre.

Le HCR dirigera la réponse d'urgence en collaboration avec le PAM, l'UNICEF, l'UNFPA et l'OMS, ainsi qu'avec plusieurs autres organisations non gouvernementales.

La polio a été diagnostiquée chez une petite fille, âgée de 3 ans, dans l'un des trois centres surpeuplés de Dadaab. La petite fille aurait bien été vaccinée mais elle a quand même contracté cette maladie, le premier cas de polio au Kenya depuis 25 ans, s'inquiète le HCR.

Une équipe se rend aujourd'hui à Dadaab pour organiser la réponse à cette menace, indique le communiqué.

Le HCR a aussi déployé du personnel supplémentaire à Dadaab pour mettre en place les procédures d'enregistrement d'urgence, notamment le relevé des empreintes digitales pour les nouveaux arrivants.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.