FAO : nouvelles infestations de criquet pèlerin détectées en Mauritanie

11 octobre 2006

Face à d&#39importantes infestations de criquet pèlerin, récemment détectées dans le nord-ouest de la Mauritanie, le Groupe Acridiens de l&#39Organisation des Nations Unies pour l&#39alimentation et l&#39agriculture (FAO) a demandé à plusieurs pays africains de relever le niveau d&#39alerte.

« Les Centres antiacridiens nationaux d'Algérie, du Mali, de Mauritanie, du Maroc, du Sénégal et d'autres pays sont appelés à relever le niveau d'alerte face à une menace potentielle de cette espèce en Afrique de l'Ouest et du Nord », indique un communiqué de la FAO.

Selon les experts de la FAO, « ces nouvelles infestations proviennent probablement de reproductions non détectées qui auraient eu lieu au cours des deux derniers mois en Mauritanie ou, peut-être, dans les zones adjacentes du nord-ouest du Mali ».

Des ailés sont actuellement présents à quelque 150 kilomètres au nord-est de Nouakchott où ils se concentrent dans la végétation. « Les équipes de terrain rapportent que de plus en plus d'ailés deviennent grégaires et pondent. Les oeufs devraient éclore dans une dizaine de jours », informe le communiqué.

Des prospections sont en cours dans les aires de reproduction estivale du sud et du centre de la Mauritanie, du nord du Niger et dans les zones méridionales du Maroc et de l'Algérie, ajoute la FAO.

Le Groupe Acridiens de la FAO est en contact permanent avec les autorités nationales des pays concernés. Il leur fournit des conseils sur les mesures à prendre pour prévenir une nouvelle recrudescence acridienne si des conditions météorologiques et écologiques favorables devaient se maintenir.

Les criquets pèlerins constituent une véritable menace pour l'agriculture des pays qu'ils traversent, dévorant une grande partie de la végétation sur leur passage.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.