Louise Arbour condamne le meurtre de la journaliste russe Anna Politkovskaia

9 octobre 2006

La Haut-Commissaire aux droits de l&#39Homme, Louise Arbour, a rendu hommage aujourd&#39hui à la journaliste et défenseur des droits de l&#39Homme Anna Politkovskaia, assassinée samedi à son domicile à Moscou, estimant que sa mort représente une « perte terrible » pour la Russie.

« Anna Politkovskaia laissera le souvenir de sa force de caractère, de son dévouement et de sa poursuite courageuse de la justice au nom des victimes des violations des droits de l'Homme en Tchétchénie et ailleurs », a dit Louise Arbour.

« Sa mort est une perte terrible pour la Fédération de Russie et pour tous ceux qui luttent pour les droits fondamentaux dans le monde », a-t-elle affirmé dans un communiqué publié Genève.

Notant que le procureur en chef de la Fédération de Russie avait pris en charge l'enquête dans ce meurtre, elle a appelé à « une enquête approfondie pour traduire en justice les responsables ».

Souhaitant que cette enquête respecte les droits de la défense, elle a estimé qu'elle lancerait un clair message contre l'impunité et en faveur de la protection des droits de l'homme en Russie.

Le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a affirmé par ailleurs à New York qu'il « condamnait ce meurtre et qu'il espérait vivement que ses auteurs seraient traduits en justice ».

Selon les informations parues dans la presse, la journaliste russe Anna Politkovskaïa était connue pour ses critiques envers Vladimir Poutine et ses enquêtes sur les affrontements en Tchétchénie, les bizutages dans l'armée russe, et la corruption de l'administration. Elle a été assassinée dans la cage d'escalier de son immeuble, samedi 7 octobre, à Moscou. Elle avait 48 ans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.