L&#39OMS appelle à renforcer les normes sur la qualité de l&#39air dans les villes

5 octobre 2006

L&#39Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé aujourd&#39hui les gouvernements à adopter de nouvelles directives en matière de qualité de l&#39air, qui réduiraient notablement le niveau de pollution, notamment dues à l&#39ozone et au dioxyde de soufre, admissible dans l&#39atmosphère des villes.

« Pour la première fois, les directives sur la qualité de l'air concernent le monde entier et fournissent des cibles uniformes. Ces cibles sont bien plus contraignantes que les normes nationales appliquées à l'heure actuelle dans plusieurs régions du monde, et dans certaines villes elles pourraient conduire à diviser les taux de pollution par trois », indique un communiqué de l'OMS publié à Genève.

L'OMS estime que la pollution de l'air cause près de 2 millions de morts prématurées par an dans le monde, dont plus de la moitié dans les pays en développement.

« Dans de nombreuses villes, le niveau annuel moyen de PM10, des polluants dérivés de la combustion des combustibles fossiles, dépasse les 70 microgrammes par mètre cube. Les nouvelles directives prescrivent des niveaux de moins de 20 microgramme par mètre cube », indique le communiqué.

« En réduisant le niveau d'un certain nombre de particules polluantes [?], nous estimons que nous pouvons réduire les décès qui y sont liés de près de 15% », a dit la directrice de la santé publique et de l'environnement de l'OMS, Maria Neira.

« Nous pouvons réduire le niveau mondial des maladies infectieuses respiratoires, des maladies cardiaques et des cancers du poumon. De plus les mesures pour réduire la pollution de l'air auront aussi un impact sur les émissions de gaz qui contribuent au changement climatique », a-t-elle ajouté.

Les directives relatives à la réduction du niveau d'ozone, de 120 à 100 microgrammes par mètre cube devraient aussi réduire les problèmes respiratoires et les attaques asthmatiques constatées lors des fortes chaleurs.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.