RDC : le Conseil de sécurité proroge le mandat et les effectifs de la MONUC

29 septembre 2006

Le Conseil de sécurité a décidé aujourd&#39hui de proroger jusqu&#39au 15 février 2007 le mandat de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) et de reconduire jusqu&#39à la même date les effectifs militaires et de police de la MONUC.

Par la résolution 1711 (2006), adoptée à l'unanimité, le Conseil a par ailleurs décidé de reconduire jusqu'au 31 décembre prochain le redéploiement temporaire au profit de la MONUC d'un bataillon d'infanterie, d'un hôpital militaire et de 50 observateurs militaires au maximum détachés de l'Opération des Nations Unies au Burundi (ONUB).

Soulignant le caractère temporaire de ce redéploiement, le Conseil a prié le Secrétaire général de prendre les mesures nécessaires en vue de réduire ou de rapatrier ces effectifs supplémentaires d'ici le 15 février 2007, dès lors que leur présence en République démocratique du Congo ne serait plus indispensable au bon achèvement du processus électoral.

Les membres du Conseil de sécurité demandent en outre aux institutions de transition et à toutes les parties congolaises de s'abstenir de toute incitation à la haine et à la violence, ainsi qu'à la menace ou à l'emploi de la force pour empêcher la tenue des élections, contester leurs résultats ou mettre en péril le processus de paix, et de régler leurs différends politiques par des moyens pacifiques.

Le Conseil a enfin accueilli favorablement l'intention exprimée par le Secrétaire général d'engager avec les futures autorités congolaises d'étroites consultations sur les ajustements à apporter au mandat et aux capacités de la MONUC après l'achèvement du processus électoral.

La MONUC a été créée le 30 novembre 1999 par la résolution 1291 du Conseil de sécurité suite aux Accords de Lusaka. C'est actuellement la plus importante des 18 missions de maintien de la paix de l'ONU. Elle est également la plus coûteuse avec un budget annuel de près de 1 milliard de dollars.

Son mandat se repartit en quatre phases : la première phase axée sur l'application des accords de cessez-le feu de Lusaka; la seconde phase sur le suivi de toute violation à travers les canaux appropriés; la troisième phase, toujours en cours, sur le processus du DDRRR (désarmement, démobilisation, rapatriement, réinstallation et réinsertion) et la quatrième phase, également en cours, sur la facilitation de la transition pour l'organisation d'élections crédibles.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.