Le Fonds d&#39urgence des Nations Unies a déboursé plus de 173 millions de dollars depuis sa création

29 septembre 2006

Le Bureau de la Coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué aujourd&#39hui que les Nations Unies avaient dépensé quelque 173,5 millions de dollars du Fonds central d&#39intervention d&#39urgence (CERF) pour répondre à des crises dans plus de 26 pays.

Au cours des sept premiers mois de fonctionnement du CERF, quelque 97 millions de dollars ont été dépensés pour répondre à de nouvelles urgences dans 16 pays, indique un communiqué de OCHA publié à New York.

Les pays concernés sont l'Afghanistan, la République centrafricaine, le Tchad, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, Djibouti, l'Erythrée, l'Ethiopie, la Guinée-Bissau, le Kenya, le Liban, le Niger, la Somalie, le Sri-Lanka, le Soudan et le Timor-Leste.

Quelque 77 millions supplémentaires ont été déboursés pour répondre à des crises qui n'avaient pas reçu de financement, dans 16 pays également.

A ce jour, 274 millions de dollars ont été promis pour le budget du CERF par 52 Etats donateurs.

Une conférence pour le réapprovisionnement du Fonds est prévue le 7 décembre.

Le CERF, premier grand fonds d'intervention humanitaire des Nations Unies, devrait être doté, lorsqu'il sera pleinement financé, d'un budget permanent de 500 millions de dollars.

Le Fonds permet aux Nations Unies d'agir plus vite en cas de crise ou catastrophe, de manière équitable et partout dans le monde.

Il a été lancé en mars à New York (dépêche du 09.03.06).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.