Kofi Annan marque le 65e anniversaire du massacre de Babyn Yar

27 septembre 2006

Le Secrétaire général de l&#39ONU a envoyé aujourd&#39hui un message à la cérémonie commémorative du 65e anniversaire de la tragédie de Babyn Yar, en Ukraine, au cours de laquelle 30.000 Juifs avaient été massacrés, a indiqué son porte-parole.

Dans son message, le Secrétaire général a voulu que les communautés qui font l'objet d'attaques ne soient pas abandonnées à elles-mêmes.

« Ces menaces, que ce soit le génocide à grande échelle ou les indignités du radicalisme quotidien devraient tous nous préoccuper (?) Nous devons tous lutter pour soutenir les principes de tolérance, de pluralisme, de respect mutuel et de coexistence pacifique », a-t-il affirmé.

« Tout le monde doit parler haut et fort », a-t-il insisté.

Il a aussi lancé un appel au rejet des fausses théories véhiculées par ceux qui prétendent que l'Holocauste n'a jamais existé ou a été exagéré, en référence notamment aux déclarations du président de la République islamique d'Iran.

« Il faut rejeter les allégations mensongères de ceux qui prétendent que l'Holocauste n'a jamais existé ou a été exagéré », a-t-il déclaré.

A cette occasion, Kofi Annan a attiré l'attention sur le lancement de l'Alliance des civilisations de l'ONU, qui est, selon lui, une contribution importante au travail de promotion et de protection des droits de l'homme, accompli par les Nations Unies.

Ce Groupe de sages, créé l'année dernière par le Secrétaire général pour répondre aux divisions croissantes entre le monde musulman et l'Occident, s'est réuni pour la troisième fois à New York début septembre (dépêche du 07.09.06).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.